51   2854
106   2690
1311   2454
24   955
129   3531
88   3166
135   3300
23   1444
32   1000
105   3508

Se débarrasser naturellement de la (f******) dermite

Salut petit scone de mon coeur, installe-toi confortablement, prend une tasse de thé, un café, une bière, un mojito, voir si t’es un vrai, une coupe de Ruinard, je m’apprête à te dévoiler mes secrets et y a un peu de lecture.

Voici l’article sur ma méthode (la meilleure évidement) pour se débarrasser de la dermite séborrhéique, plus communément appelée suppo de Satan. En réalité, mauvaise nouvelle, on ne s’en débarrasse jamais vraiment (tu commences mal Denise)… C’est une maladie de peau chronique, ça veut dire qu’elle va et vient à sa guise en fonction de facteurs internes ou externes qui peuvent aller du stress intense à la cacahuète que t’as mangé à l’apéro hier (bon j’exagère un peu là mais t’as compris le principe). On y est sujet ou pas de façon plus ou moins intense mais on n’en guérit pas. Dans cet article je vous donne ma routine entièrement naturelle pour soulager les symptômes, les maîtriser et repousser les crises.

ATTENTION : Cet article ne parle que de la dermite ou dermatite c’est pareil. Je vous conseille vraiment de vous faire diagnostiquer par un dermatologue si vous avez des pellicules et surtout des démangeaisons. Par exemple, le psoriasis peut également en être une cause et ne se traitera pas pareil. J’ai longtemps cru avoir du psoriasis suite au diagnostic de ma coiffeuse qui « à force d’en voir, sait faire la diff », eh bah non ! Pendant plusieurs mois j’ai cherché des solutions pour le psoriasis et je n’ai fait qu’empirer la dermite. Ma vie a changé après un petit tour chez le dermato. Bref, n’appliquez pas ces routines sans être surs de ce que vous avez. Évidement également, testez votre peau à d’éventuelles allergies avant de vous tartiner le crâne. Les huiles essentielles utilisées sont toutes compatibles avec grossesse de plus de 3 mois et allaitement.

La dermite c’est quoi ?

Selon le site d’Ameli La dermatite séborrhéique de l’adulte, ou dermite séborrhéique, est une maladie de la peau (ou dermatose) inflammatoire, caractérisée par la présence de plaques érythémateuses (rouges) recouvertes de squames grasses.

Ces lésions se développent dans les zones où la sécrétion de sébum est la plus importante (dites « grasses » ou « séborrhéiques »), par exemple :

  • le cuir chevelu ;
  • le sillon entre le nez et les joues ou les lèvres ;
  • les sourcils et l’espace qui les sépare.

Il s’agit d’une maladie bénigne et non contagieuse, mais chronique : elle évolue par poussées récidivantes. À cause du caractère apparent des lésions, la dermatite séborrhéique a un retentissement sur la qualité de vie.

La dermatite séborrhéique se développe préférentiellement sur les zones « grasses » de la peau (peau séborrhéique). Le sébum présent sur ces zones entraine une prolifération anormale de levures de type malassezia (sorte de champignon), naturellement présentes sur la peau. Ces micro-organismes provoquent une réaction inflammatoire spécifique, se traduisant par un érythème (rougeur de la peau) et un renouvellement accéléré des cellules du cuir chevelu et de la peau, provoquant une desquamation inhabituelle.

En gros, c’est un foutu champignon qui gratte à cause d’un dérèglement de la production de sébum. En gros hein. Un peu comme une mycose quoi. J’ai la « chance » d’en souffrir seulement au niveau du cuir chevelu. Ma routine est par contre efficace sur les autres zones touchées.

Il existe beaucoup de remèdes naturels, tous ne fonctionnent pas, certains fonctionneront chez vous et pas chez moi et inversement, je vais présenter ici ce qui a le mieux marché chez moi suite à moultes essais, je suis désolée d’avance si ça ne vous soulage pas… 

Avant de commencer, pourquoi le naturel ?

J’ai cette dermite depuis la nuit des temps, genre vraiment je pense que c’est venu vers mes 12 ans. Je suis passée par les shampoings antipelliculaires du genre head & shoulders (Helloooow Cristina), à des trucs seulement dispos en pharmacie du genre Kelual, voir à d’autres dont je ne me souviens plus le nom seulement dispo sur ordonnance. Bref, l’enfer niveau compo. Ultras irritants à long terme et en plus polluants. Pour tous, même effet, j’étais totalement dépendante du produit, un jour sans et les démangeaisons reprenaient. Pour tous également, plus le temps passait moins j’avais d’effets apaisants, hop je devais passer à la gamme du dessus, toujours plus agressive. Bref, cercle vicieux bonjour ? Je n’entrerai pas dans les détails des compos qui font que ces produits sont irritants, d’autres le font bien mieux que moi (c’est là qu’on va tous s’abonner à la chaine Youtube de La petite Gaby).

J’ai décidé un jour de tout arrêter et laisser mon crâne respirer, j’avais l’impression de me torturer et de ne pas m’en sortir. Ce genre de produits ne traitent pas à long terme, ils apaisent les symptômes sur le coup mais créent une dépendance que je n’aimais pas. Au tout début de ma transition vers le naturel j’ai changé de shampoing pour du solide, premier bénéfice. Oh tient, intéressant, je me gratte moins et si j’allais plus loin ? Je m’étais un peu fait une raison sur ma dermite en me disant que j’étais bonne pour me gratter ad vitam eternam et finalement j’ai trouvé mon bonheur dans les routines naturelles.

Le gros avantage du naturel dans le traitement de la dermite c’est qu’on ne traite pas seulement les symptômes. La routine que je vous propose, au-delà de traiter les démangeaisons et les pellicules, n’agressera pas votre cuir chevelu. Cette routine a pour but de soulager et d’espacer les crises au maximum. Je répète qu’on n’en guérit pas mais on peut la maîtriser un peu. Depuis que je la fais, j’arrive bien plus à espacer mes shampoings, je ne me gratte plus autant et je peux rester plusieurs mois sans avoir besoin de faire grand-chose. En plus, les remèdes naturels sont bien plus économiques que les shampoings spécialisés.

Vous voyez ? que des avantages !

Allez, assez blablaté passons au vif du sujet ! Roulement de tambour tabadabadam…

Première chose, dites adieu au sulfate et autres dérivés qui sont hautement irritants. Ils servent entre autres d’agents nettoyants et à faire mousser le shampoing. Je précise ça parce que c’est souvent ce qu’on reproche aux shampoings naturels, ils ne moussent pas assez. On distingue deux catégories de sulfate

Ceux à bannir définitivement de votre vie

Ammonium Lauryl Sulfate (ALS)
Sodium Laureth Sulfate (SLES)
Sodium Lauryl Sulfate (SLS) (ou Sodium dodecylsulfate)
Sodium Myreth Sulfate
Sodium Cetearyl Sulfate 

J’en reviens à la mousse, si vous n’avez jamais utilisé de shampoing clean avant, vous pouvez tolérer ces dérivés de sulfate qui seront un peu moins irritants. Je suis personnellement passée par là avant d’abandonner totalement le sulfate. 

Voici ceux qui sont OK (proviennent pour la majorité de la coco) :

Cocamidopropyl Betaine
Disodium Cocoamphodiacetate
Disodium Laureth Sulfosuccinate / Disodium Lauryl Sulfosuccinate
Sodium Coco Sulfate
Sodium Lauryl Sulfoacetate

J’ai pour ma part passé deux ans avec le shampoing solide antipelliculaire de chez Les savons de Joya dont j’ai longtemps été amoureuse à base de Sodium Coco Sulfate. C’est celui que je conseille en premier si vous voulez commencer une transition zéro déchet et naturel et que vous avez un peu peur de vous lancer. (Je vous cale la mon code parrainage à entrer à l’inscription et pas dans la case code promo au moment de payer, il vous fera gagner 5€ : 034326312 ce n’est pas un partenariat juste un parrainage).

En revanche, si vous êtes déjà une (un ? si un homme passe par là) habituée des shampoings naturels ou si l’effet peu moussant ne vous dérange pas, je suis fan du sweety de chez Pachamamai et j’ai assez hâte de tester celui au chanvre et spiruline de chez Naturayl. Voilà pour mes conseils, en réalité n’importe quel shampoing sans sulfate fera l’affaire.

Deuxième chose, attention aux huiles végétales. Vous trouverez beaucoup de site ou blog recommandant l’utilisation d’huile de coco, de jojoba, d’argan ou de calendula pour le traitement de la dermite. En réalité il faut les manier avec précaution. La dermite est causée par un champignon, les huiles végétales, il s’en régale. Je ne suis pas totalement contre leur utilisation sachant que je fais des bains d’huile assez régulièrement mais surtout pas au moment d’une grosse crise. A faire lorsque votre cuir chevelu est sain. Dans mes débuts de tests j’avais fait un bain d’huile de coco croyant me soulager, je vous dis pas le lendemain j’ai cru que j’allais m’auto scalper tellement ça me grattait. Même si vous faites votre bain d’huile dans un moment calme côté gratouille, toutes ne conviennent pas à un crâne à dermite. Pour ma part je suis à fond Calendula. J’y reviendrai. Apparament l’huile de jojoba est hyper indiquée aussi.

Troisièmement, désinfectez régulièrement vos brosses. Je les lave sous la douche au savon de Marseille et j’ajoute quelques gouttes d’huile essentielle de tea tree après rinçage. En cas de crise, utilisez une serviette propre pour vous essorer et changez votre taie d’oreiller après la routine. Ça évitera la prolifération du champignon.

C’est parti maintenant on peut parler routine.

En cas de grosse crise (comprenez gratouilles incontrôlables, pluie de pellicules, réveil la nuit tellement ça démange) ou si c’est la première fois que vous traitez naturellement :

Étape 1 : Commencez par une clarification. Kesako ? C’est un peu une detox du cuir chevelu. Étouffé par l’accumulation de trop de produits, on lui fait un petit polissage. On conseille souvent de faire une clarification avant de passer à des produits naturels. Pour cela, faites votre shampoing en y ajoutant une cuillère à soupe de bicarbonate de soude alimentaire. A appliquer comme un gommage pour purifier le cuir chevelu en massant bien. Cette technique peut paraître un peu agressive en cas de dermite mais c’est celle qui a le mieux marché pour moi. Vous pouvez en faire une plus douce avec de l’argile mais pour ma part pas vraiment d’effets notables. La clarification au bicarbonate assèche les cheveux, il faudra les hydrater mais j’y viens. Rincer abondamment pour retirer toute trace de résidus.

Étape 2 : Vinaigre de cidre en eau de rinçage. Environ 2 c.a.s. en fond d’une bouteille d’eau d’1,5L ; ajouter un goute d’HE de tea tree et une goutte d’HE d’ylang ylang. Mélanger et verser directement sur les zones irritées tête en bas. Essorer dans une serviette ou un tee shirt en coton propre sans frotter.

Petit point sur les bénéfices de ces ingrédients : 

Le vinaigre de cidre : contient de l’acide malique ultra efficace dans le traitement des bactéries et champignons.

Le tea tree : antibactérien, antifongique (killer de champignon en gros), anti inflammatoire, purifiant, assainissant. Rien que ça quoi.

L’Ylang Ylang : anti-infectieuse, anti-inflammatoire, favorise la beauté et la brillance des cheveux.

Étape 3 : Le masque au miel et à l’aloe vera à laisser poser au moins 2 heures. Je l’applique avec un pinceau à maquillage pour bien atteindre le crâne et les zones qui me démangent et ne pas avoir de perte. Je relève mes cheveux par palier pour vraiment bien atteindre mon cuir chevelu. Évidement avant de réaliser cette étape, bien se laver les mains, le pinceau et le contenant du masque.

J’ai acheté les ustensiles de préparation sur le site waam cosmetic (lien affilié, si vous passez par ce lien pour commander je toucherai 7% sur votre commande). Vous pouvez également vous fournir en huiles essentielles etc. Sinon vous trouverez également votre bonheur chez Aromazone. Je laisse poser 2 heures ou plus avec un chignon ou un foulard (propre évidement).

Recette du masque : dans un bol mélanger 2 c.a.c. bombées de miel (bio non raffiné, pas un machin carrefour coupé au sucre haha, le vrai miel se rince très bien à l’eau, si ça colle c’est que y a eu une couille dans le paté), 2 c.a.c de gel d’aloe vera bio (je le prends chez aromazone), 2 goutes d’HE de tea tree et 2 goutes d’HE de lavande. Bien mélanger. Appliquer et laisser poser. Vous pouvez aussi réaliser ce masque avec seulement du miel ou seulement de l’aloe vera si vous ne supportez pas l’un des deux même si je vous déconseille l’impasse sur le miel.

Petit point sur les bénéfices de ces ingrédients : 

Le miel : propriétés antibactériennes, très puissant antifongique (mega killer de champignon donc), ré-équilibrant, apaisant, cicatrisant, contient une grande quantité d’antioxydants, hyper hydratant. Il semblerait que le miel soit LA solution à la dermite et j’avoue que depuis que j’en utilise les effets sont encore plus incroyables.

L’aloe vera : hydratant, cicatrisant, anti-irritation, apaisant, anti démangeaison, purifiant.

La lavande vraie (aussi appelée officinale ou fine) : purifiante, hyper apaisante (anti gratouille), cicatrisante, antiseptique. Attention, ne vous trompez pas avec la lavande aspic.

Ce masque ultra doux est à faire plusieurs jours d’affilés si les démangeaisons sont sévères.

Étape 4 : après le rinçage du masque, j’applique sur les longueurs seulement la base neutre capillaire de chez waam cosmetic pour hydrater mes longueurs qui se sont faites agresser par le bicarbonate alors que les pauvres n’avaient rien demandé… C’est le passage un peu relou parce que je reste 5 min la tête en bas pour que les huiles du masque ne rentrent surtout pas en contact avec mon cuir chevelu… Je rince abondamment.

Étape 5 : Allez c’est presque fini. J’essors mes cheveux et ajoute de l’aloe vera pure et quelque pshit d’hydrolat de lavande sur les zones qui me démangent le plus. Je termine le séchage par ma routine habituelle en scrunchant un peu mes bouclettes avec de l’aloe vera. Ce n’est pas le moment de faire un brushing ou autre, on laisse sécher à l’air libre au max.

Et voilà, ça c’était donc la routine d’urgence. A faire en cas de crise et en entretien de temps en temps quand vous avez le temps. Le top serait une fois par mois mais je vous avoue que je suis loin de le faire de manière ultra régulière. Il peut se passer 3 mois sans que je ne touche à rien, quand ça ne me gratte pas du tout j’ai tendance à procrastiner.

Petit point sur les bénéfices de ces ingrédients :

L’hydrolat de lavande : Purifiant, cicatrisant, réparateur, anti-démangeaisons.

Pour entretenir au jour le jour :

Faire des gommages doux au miel et sucre (à mélanger avec un peu d’eau pour faciliter la pose). Il est conseillé de le faire une fois par semaine, honnêtement là encore je le fais quand j’ai le temps. Vous pouvez également ajouter juste une c.a.c de sucre à votre shampoing. L’idée est de retirer les peaux mortes qui s’accumulent.

Hydrater avec des bains d’huile. J’aime beaucoup le calendula pour ça qui est ultra apaisante et anti rougeurs et irritations. Je l’applique toujours avec 2 goutes de tea tree au pinceau et laisse poser 1 à 2 heures. Là encore une fois par mois serait l’idéal et SURTOUT hors crise.

En cas de petits gratouillis légers : soit vaporiser directement l’hydrolat de lavande, soit un peu d’aloe vera avec une goutte de tea tree directement sur les zones qui grattent. Si les démangeaisons ne se calment pas sur 2-3 jours, on se fait une petite session masque au miel.

Un rinçage au vinaigre de cidre tous les 2 shampoings.

A éviter selon moi : la cure sebum. Les personnes atteintes de dermite en produisent justement trop. Laisser le sebum s’accumuler empire les effets. Faire un shampoing tous les 3-4 jours c’est bien. En cas de crise, si besoin de faire des masques au miel tous les jours, mouillez vous seulement le crâne, pas forcement besoin de laver, moi en général j’augmente quand même les shampoings… Le séche cheveux et les agressions en tout genre du cuir chevelu.

Les remèdes qui n’ont eu aucun effet ici : le citron, le rhassoul, l’huile de coco (ça n’a fait qu’empirer l’irritation), les masques au yaourt ou à l’argile blanche, l’hydrolat de romarin et de camomille.

Tout ce qui n’est pas indiqué dans cet article je n’ai pas testé. Inutile donc de me demander mon avis je ne pourrais pas vous renseigner et je ne m’y risquerai pas sans savoir de quoi je parle.

J’espère que cette routine va vous aider autant qu’elle m’aide et me soulage au quotidien. Je n’ai très honnêtement rien trouvé de mieux pour le moment.

Bon courage et j’attends vos retours. Puisse le sort de la #teamdermite vous être favorable !

La bise et cœur sur vous !! 

Béné

Partager:

13 Commentaires

  1. Natacha
    mai 15, 2020 / 6:01

    Merci !!
    Bon bah moi qui avait l’habitude de me faire des masques miel + he lavande régulièrement avant mes filles, je comprends mieux pourquoi maintenant c’est de pire en pire !
    Ah et je confirme, j’ai voulu tester la cure de sébum une horreur 😱
    Par contre, pour ma part je n’ai pas encore trouvé de shampoing sec efficace sur mes cheveux… prochaine étape.
    En tout cas merci !

    • Béné
      Auteur
      mai 15, 2020 / 6:49

      Je n’utilise pas de shampoing sec du tout. Est ce que tu voulais pas dire shampoing solide? Si c’est la cas test l’un des trois que je conseille 🙂

  2. Ju
    mai 17, 2020 / 5:18

    Salut Bénédicte, du coup pour le visage j’en ai un peu sur les arrêtes du nez tu conseilles quoi le gommage bicarbonate et le masque miel ?
    Merci pour l’article il est super pendant des années les dermathos m’ont dit que j’avais du psoriasis et donc j’ai testé tout les traitements je pense… Jusqu’au jour où on m’a dit que non c’était une dermite 😑 du coup je vais tester tout ça merci encore 😉

    • Béné
      Auteur
      mai 18, 2020 / 7:54

      Coucou! Non surtout pas de bicarbonate sur le visage j’ai oublié de le préciser mais c’est trop invasif pour la peau sensible du visage. Le miel par contre c’est genial! 🙂
      J’espère que tout ça va t’aider

  3. mai 29, 2020 / 3:26

    Salut Béné,
    Première fois que je viens me promener sur ton blog (je te suis sur insta) et je pense ne pas avoir perdu mon temps du tout!
    Depuis bébé (16 mois) j’ai le cuir chevelu qui me démange à fond! À me réveiller la nuit pour gratter, avec pluie de pélicules et j’ai aussi le combo ailes du nez/espace entre les sourcils qui gratte et qui rougit!😱
    Je m’étais dit que ça venait peut être de l’aillaitement non écourté genre j’ai des carences mais je prenais encore plein de suppléments.
    Je suis passée voir une dermato qu’on m’avait recommandé en janvier, elle m’a diagnostoqué je sais pas trop quoi en lien avec mes allergies saisonales (rhume des foins) pour les plaques sur le visage et m’a donné un soin pour les pélicules à part. Je suis repartie avec une ordonnance incompréhensible de je sais plus cpmbien de crèmes à appliquer et des recommandations qui selon moi ne faisaient pas sens: ex me laver le visage 5 fois par jour!

    Bref pas très convaincue je tente quand même et au bout de 2 jours d’application une des crème pour l’espace entre les sourcils me fait une réaction de ouf! Sensation de brulure intense et chaleur dans les yeux! Ça a duré 48h! J’appelle la dermato en urgence, elle me dit d’interrompre 24h et de reprendre!🤪

    Même pas en rêve! Comme je n’étais pas convaincue j’ai tout arrété là sauf une des crèmes super grasse qui aidait un peu mais compo cracra..

    Là en te lisant je me dit que mes symptomes sont vachement similaires avec la dermite tout coup je vais tenter une consultation avec un autre dermato oú je le mets sur la voie!

    En attendant ici on est tjrs confinés je vais tenter 2 ,3 étapes de ta routine genre le masque au miel!
    C’est marrant parce que je suis passée aux produits naturels pour les cheveux (en voulant devenir une curly girl!) 2, 3 mois après l’arrivée de bébé. Je me demande si ça n’est pas lié avec l’apparition de la dermite bizarrement!

    Bon je pense t’avoir raconté toute ma life capillaire des derniers mois…🤣

    Merci pour ton article en tout cas il est très complet et intéressant à lire!

    Bises!

    Jen

    • Béné
      Auteur
      juillet 1, 2020 / 9:23

      Coucou ! Alors oui le cuire chevelu peut avoir des réactions de sécheresse ou autre au passage au naturel. Le PH de ton cuire chevelu à besoin de se rééquilibrer. J’espère que le miel t’as fait du bien depuis ton commentaire 🙂

    • miss smile
      novembre 11, 2020 / 10:52

      Bonjour, je me permets de répondre, j’ai mis un commentaire sur l’article avec une astuce de crème pour le visage. Juste pour rajouter qu’après la naissance de ma fille j’ai fait aussi une crise énorme de dermite, j’avais jamais fait une crise pareille…fatigue, allaitement, stress et hormones je pense que c’est un bon combo. J’espère que l’astuce de la crème Cicalf*te t’aidera (on m’en avait prescrit pour les crevasses d’allaitement au cas où je l’ai utilisé pour la dermite du coup comme quoi…!).

  4. Cécile
    juin 3, 2020 / 12:42

    Merci ! J’ai hâte de tester tout ça. J’en souffre aussi depuis des années et j’ai aussi essayé une bonne vingtaine de shampoing sans aucun résultat. Et moi aussi je me suis résignée. Je ne savais pas que l’huile était mauvaise pour le cuir chevelu en cas de dermite, ça explique plein de choses. Du coup est-ce qu’il vaut mieux éviter que l’après-shampoing touche le cuir chevelu ? Comme c’est gras ?
    Je vais acheter du miel de ce pas 😀

    • Béné
      Auteur
      juillet 1, 2020 / 9:21

      Coucou ! Oui il vaut mieux éviter qu’elle ne touche le cuire chevelu, surtout en période de crise 🙂

  5. Laurie
    juillet 8, 2020 / 8:26

    Merci pour ce chouette article. Le shampooing antipelliculaire Savons de Joïa n a pas aidé. Je vais essayer un des deux autres mais j ai lu que les shampoings solides étaient trop riches en tensio actifs et étaient déconseillés en cas de dermite…je cherche LE shampoing qui pourrait aider…je vais voir les recommandations de la Petite Gaby en shampoing anti pelliculaire. Merci encore d avoir pris le temps de faire des recherches et d avoit rédigé la bible de l anti dermite

    • Béné
      Auteur
      novembre 19, 2020 / 11:56

      Hello Laurie, désolée de répondre si tard je n’avais pas vu ton commentaire.
      Pour certaines peaux oui les solides ne sont pas conseillés. Dans ces cas la, je te conseille la base neutre lavante de chez waam cosmétique sans sulfate et ultra douce elle est parfaite. Je fais mes clarification avec 🙂

  6. miss smile
    novembre 11, 2020 / 10:47

    Bonjour
    Merci pour cet article, j’ai testé et ça a déjà bien arrangé la « crise » du moment !
    je referai la clarification au bicarbonate d’ici deux mois, je crois qu’il faut laisser un peu de temps entre chaque traitement avec le bicarbonate. J’avais tenté argile blanche rhassoul et ça avait été un bon gros échec donc merci encore.
    Sinon, j’ai découvert en allant sur divers sites internet un truc assez miraculeux pour la dermite séborrhéique sur le visage (sur les cheveux c’est inapplicable la texture dommage…enfin j’ai pas tenté) : la crème Cicalf*te d’Av*ne ! Mon père qui a la même chose était sceptique mais il en était rendu aux traitement à base de cortisone donc il a testé et a été bluffé, il était même en colère contre les dermatos. C’est tout bête et ça coûte pas cher…quand on regarde de près bah oui ça semble logique ce genre de crème sur une peau qui se régénère trop vite mais bon fallait y penser. Et je lai scannée sur « quel cosmetique » de l’UFC que choisir bien sûr : tout est au vert ! bref je partage du coup 😉

    • Béné
      Auteur
      novembre 19, 2020 / 12:00

      Coucou, alors ATTENTION aux applications de Scan des compo comme tu as ou encore Yuka… Elles répondent aux normes de la cosmétique conventionnelle pas du tout de la cosmétique naturelle. Je te conseille à la limite INCI Beauty qui est bien mieux pour vérifier les compositions. La cicaflate contient de la paraffine (dérivé de pétrole) et du sulfate (hautement irritant) elle n’est pas du tout naturel. Si elle te convient et qu’elle fait des miracles sur toi pas de soucis, par contre c’est un article pour traiter du problème de manière totalement naturel et donc cette crème n’est pas du tout ok pour ça. Je comprends par contre que parfois le naturel ait ses limites…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *